Le groupement hospitalier de Haute-Corse

L’objectif du GHT est d’ancrer les établissements membres, dans la logique de structuration territoriale de l’offre de soins et médico-sociale, sur la base d’un projet médical partagé garantissant :

  • L’accessibilité de la population à des soins et prises en charge de qualité ;
  • La structuration de l’offre de soins et médico-sociale par la promotion des filières de soins et des parcours de santé ;
  • L’efficience du dispositif sanitaire et médico-social par la mise en place d’une part d’une offre de soins et médico-sociale graduée et coordonnée entre les établissements membres du GHT, et d’autre part de coopérations avec les centres hospitaliers et universitaires et les centres de lutte contre le cancer de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA), les établissements de santé porteurs d’autorisation en hospitalisation à domicile en Haute Corse, les établissements de santé privés de Haute Corse, les établissements médico-sociaux de Haute Corse, les professionnels de santé libéraux installés en Haute Corse, ainsi qu’avec les établissements publics de santé de Corse du Sud ;
  • L’innovation au service de la population notamment par le déploiement de la messagerie sécurisée de santé (MSS), du dossier médical partagé (DMP), de la télémédecine, la télé imagerie médicale et de la e-santé.

 

Le GHT est constitué pour une durée de 10 ans.

 

Il est fondé par les centres hospitaliers de Bastia (désigné comme établissement support du GHT), de Corte-Tattone et de Calvi Balagne.

 

Il prévoit d’associer à son projet médical partagé, les centres hospitaliers et universitaire de la région PACA (Assistance publique des Hôpitaux de Marseille et CHU de Nice), la Fondation Lenval, les centres de lutte contre le cancer de Marseille (Institut Paoli Calmette) et Nice (Centre René Lacassagne), les structures d’hospitalisation à domicile de Haute Corse, le service de santé des Armées et l’institut médico-éducatif Les Tilleuls situé à Santa Maria di Lota.

 

Ses structures de gouvernance sont définies par décret, mais adaptées au terrain. Sont ainsi mis en place :

  • un comité stratégique présidé par le directeur de Bastia,
  • une commission médicale de groupement,
  • une commission des soins infirmiers, de rééducation et médicotechniques de groupement,
  • une conférence territoriale de dialogue social,
  • une commission des usagers du groupement,
  • un comité territorial des élus locaux,
  • ainsi qu’un comité territorial du développement durable et un comité territorial d’éthique.


Réunion de la commission médicale du GHT

 

La clé de voûte du GHT est son projet médical partagé, établi sur la base des orientations stratégiques suivantes :

 

  • Orientation n° 1 :
    Conforter, pérenniser et développer la filière de prise en charge de l’urgence et organiser de manière graduée et coordonnée la permanence de soins des établissements de santé (PDSES) au sein du GHT, en lien avec la permanence de soins ambulatoire (PDSA) ;
  • Orientation n° 2 :
    Développer et formaliser la filière gériatrique sanitaire et médico-sociale (équipe mobile gériatrique extra muros, filière territoriale) ;
  • Orientation n° 3 :
    Renforcer, coordonner et développer la prise en charge cancérologique en Haute-Corse (site support au centre hospitalier de Bastia, site associé au centre hospitalier de Corte) ;
  • Orientation n° 4 :
    Développer l’organisation de filières spécifiques : chirurgie, traumatologie, spécialités médicales, périnatalité, pédiatrie ;
  • Orientation n° 5 :
    Développer la prise en charge psychiatrique adultes, pédo-psychiatrique et en santé mentale (filière psychiatrique sur Calvi et Corte-Tattone, projet en géronto-psychiatrie) ;
  • Orientation n° 6 :
    Développer les activités transversales territoriales (notamment prise en charge de la douleur, en soins palliatifs, des addictions, développement de l’éduction thérapeutique du patient, politique qualité et gestion des risques, coopération en hygiène hospitalière et lutte contre les infections nosocomiales, actions de prévention et en santé publique, mise en place de pôles de territoire) ;
  • Orientation n° 7 :
    Organiser les fonctions supports mutualisées en lien avec le projet médical partagé (système d’information clinique et médicotechnique, DIM, gestion des ressources humaines et des médecins, gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, gestion de la formation médicale continue, génie biomédical, gestion de la maintenance assistée par ordinateur…) ;
  • Orientation n° 8 :
    Définir et mettre en œuvre un projet commun de communication : la télémédecine, la télé imagerie et la télésanté ;
  • Orientation n°9 :
    Développer une coopération avec les CHU de Nice et de Marseille, la Fondation Lenval, les centres de lutte contre le cancer de Marseille et de Nice, les structures d’HAD exerçant leur activité en Haute Corse, et avec l’université de Corse ;
    Avec les CHU de la région PACA, développer les coopérations en matière de formation, de recherche (programmes de recherche cliniques, recherche transactionnelle, de recherche en soins infirmiers), de démographie médicale, de renforcement de l’attractivité de l’exercice médical (notamment via la mise en place de postes partagés, d’assistants partagés, d’appui aux équipes locales avec des consultations avancées, de dispositifs de télémédecine).
  • Orientation n°10 :
    Développer les coopérations médicotechniques entre les établissements parties en pharmacie, biologie, imagerie médicale.

 

La convention constitutive du GHT a été signée par les trois directeurs des établissements membres le 30 juin 2016 à Bastia, après que soit intervenu l’ensemble des avis des instances des trois centres hospitaliers (CTE, CME, CSIRMT, conseils de surveillance et directoires).

 


De gauche à droite les directeurs des CH de Calvi (Mme Langlade), Bastia (M. Forcioli), Corte-Tattone (Mme Steyer) le 30 juin 2016